Rancinan / Gaudriault : Wonderful World

La trilogie des modernes : Wonderful World

Wonderfull Word couverture

Un seul a ressuscité mais tous sont immortels. C’est la conclusion de Gérard Rancinan et de Caroline Gaudriault à la fin de « La trilogie des modernes ». Savant ou artiste, musicien ou révolutionnaire, autocrate ou presque sainte… ils ont cherché à faire revivre les monstres sacrés qui imprègnent nos rêves ou nos cauchemars à travers leurs doubles.
Dans ce monde où les idéologies sont solides comme des sables mouvants, le « Wonderful World » n’est qu’apparence…

 

Si vous voulez en savoir plus sur les Éditions Paradox cliquez ici.
Si vous voulez en savoir plus sur le studio Rancinan cliquez ici.

Wonderfull Word_vers

Présentation

Historique

STDI a été créée en 1984, l’activité PAO débute en 1986 en succédant au travail de saisie pour imprimeurs.
Rapidement les textes s’enrichissent...
Lire la suite

Contacts

  • Stdi